Le Chanvre

Le chanvre est lié depuis longtemps à l'histoire de Bréhémont, probablement introduite en Anjou puis implantée en Touraine vers la fin du XIIIe, début du XIVe.

Servant principalement à la confection des cordages et toiles de marine, sa culture prit un essor considérable lors des guerres sous Louis XIV, Louis XV et Napoléon.

À partir de la fin du XIXe siècle, les bâtiments à voile sont progressivement remplacés par des bateaux à vapeur et la production du chanvre est principalement consacrée aux usines textiles. En 1853 la production atteint 853 tonnes pour la seule commune de Bréhémont ; elle couvre près de la moitié de la sur face cultivable et occupe 530 chanvriers sur une population qui monte alors à 1700 habitants. Le port de Bréhémont a une activité très importante, car tous les chanvres de la région sont expédiés de là. Le transport fluvial, que ce soit en amont ou en aval est plus rapide que le transport terrestre par carriole. L'arrivée du train marque la fin de cette prépondérance.

La demande pour cette culture baisse sensiblement à la fin du XIXe pour disparaître au début du XXe et seuls quelques rares cultivateurs produisent du chanvre pour les artisans cordiers et ensuite du chanvre papier jusqu'en 1984. La culture du chanvre a fait la richesse de la commune, attirant un afflux de population et développant un commerce fluvial considérable.

Mais la « capitale du chanvre en Touraine » n'a pas anticipé la décadence de cette culture et elle voit sa population et son activité décroitre. Cependant, le chanvre qui a tant modelé la manière de vivre et tant rythmé les occupations saisonnières des « Brémoniers » n'a pas complètement disparu des paysages de la commune. En témoignent les nombreux fours à chanvre et hangars à broyer ainsi que les quelques routoirs — où l'on rouissait (laissait pourrir par immersion) le chanvre — que l'on rencontre au hasard des promenades sur le territoire de la commune.

Source : « Le chanvre en l'Isle de Bréhémont » Serge Brosseau et Jocelyne Pécault Éditions des Amoureux du Vieux Langeais